Centre d'études Visigothique

Centre d'études Visigothique

Amber/ambre adoré par les Visigoths GB Fr

Beautiful Amber

In 400BC the Provençal French town of Marseille was a Phoenician Greek port called Massalia.  Born there was the sailor and traveller Pythéas, also a mathematician, anthropologist and astronomer.  In 327BC he wrote about his journeys; the first took him from Marseille to Great Britain and Iceland, his second took him from Marseille, through the Channel, to the Baltic Sea.  He came to the mouth of the River Vistule, in today’s Poland, where much amber was traded.
    Pythéas met the amber traders - a people called the Cottini or Gottini.
    The Goths were traders, especially with the Greeks as early as 450BC, so much so that their language contained Greek words.
    Their goods included animal hides, furs, metals including gold and silver, uncut gemstones and jewellery, for they had learnt to work in gold and silver from the Syrians and the Persians.  They introduced the ancient Greeks and Romans to amber.  In return, they accepted pearls, fabrics, spices and weapons.  They were short on weapons. They could make bronze, but had not yet learned how to temper steel.  
    They had language, written figures, and skills in boat-building.
    They were an original and unusual people, and inspired the Egyptian Ptolemy to write about them.  They were invincible warriors, attached to their traditions.  They practised burial rather than incineration, unusual at the time.  Their graves under tumuli, enclosed by ritual circles in stone, containing (as well as bodies) small oval vases, smooth and with small handles.  In the women’s graves were fibules, bracelets and pendants in amber, and combs of a characteristic style.  The graves of men held mostly arms.
    Pythéas tells us the Goths founded a town called Gothiscandza in Poland - the modern Danzig. The legend is that their king Berig came across the Baltic sea to Poland on only three ships; the last one, called Gepanta, lagged behind.  Its crew became a separate nation called the Gepidae, which means loiterers.
    Amber is part of the mythology of the northern Gods.  The Goddess of beauty Freya, beautiful and golden-haired, married Odur and had two children, but her husband was always wandering and was unfaithful to her.  She was so unhappy that she wept, and as her tears fell into the ocean they turned into amber.
    More scientifically, amber is fossilised pine-resin.  A variety of pine used to grow on land that is now under the waters of the Baltic sea.  During frequent storms, the amber was washed ashore, and could be picked up on the beach.  It can still be found so, but most of today’s supply is mined, in Russia and  Poland.
     Amber is slightly “soapy” and warm to the touch.  Amber can be easily cut or shaped; it was used for protective amulets and good luck charms before it was worn as jewellery, and in Asia it still is. Much antique amber is “natural” - a lump in the shape in which it was found.    Each piece is  unique, with its own markings, and the colour can range from lemon yellow to deep crimson.
      Amber was known to the Mycenians in 2000BC and was called “electron” by the Greeks, for it becomes electric when rubbed with a cloth.  The ancient Greeks and Romans valued amber highly; they claimed it had mysterious powers and promoted good health.  It is a natural disinfectant and the Turks used it to make the mouthpieces of pipes, including opium pipes, which could then be passed from one person to another without fear of infection.    
    Amber is still used today by crystal healers; it promotes memory and decision making and wards off depression.  It is also very calming, as I found out by accident; at a time of stress I was sorting my amber jewellery, and my headache disappeared.  It’s said to lessen pain; the people in Languedoc, when their children are teething, give them necklaces of dark amber beads, which they wear till their teeth are through.  I have seen this many times.



L'ambre beau

En 400 avant JC  la ville Provençale de Marseille était un port phénicien et s’appelait Massalia.  Le marin et voyageur Pythéas était né dans cette ville.  Il était également mathématicien, anthropologue et astronome.  En 327 avant JC il fit le récit de ses differents voyages: le premier l’amena de Marseille en Grande-Bretagne et au Groenland, le second, de Marseille à reavers la Manche, jusqu’à la Mer Baltique.  Il arriva à l’embouchure de la Vistule, de nos jours en Pologne, où se pratiquait un important commerce d’ambre.
    Pythéas rencontra les commerçants d’ambre, du nom de Cottini ou Gottini.  
    Les Goths étaient des commerçants.  Ils commerçaient déjà avec les Grecs en 450BC, si bien que leur langue comporte quelques mots grecques.  
    Leurs marchandises se composaient surtout de peaux de bêtes, de fourrures, de métaux, y compris l’or et l’argent, de pierres brutes et de bijoux, car ils avaient appris à travailler l’or et l’argent auprès ds Syriens et des Perses.   Ils initiaient les Grecs et les Romains à la pierre precieuse, ambre.  En échange ils acceeptaient les perles, les étoffes, les épices et les armes.  De fait ils n’avaient pas beaucoup des armes.  Ils pouvaient travailler le bronze mais n’avaient pas encore appris à tremper l’acier.
    Ils avaient leur propre langage, des figures écrites et ils étaient très habiles dans la fabrication des bateaux.
    C’était un peuple original et inhabituel.  Ils inspirèrent même Ptolémée qui leur consacra quelques écrits.  C’étaient des guerriers invincibles très attachés à leurs traditions.  Leurs défunts étaient enterrés plutôt qu’incinérés, ce qui était inhabituel à cette époque.  Leurs tombes, sous des tumuli, étaient entourées de cercles rituels en pierre et contenaient avec les corps des petits vases ovales, polis, avec les petities anses.  Dans les tombes des femmes il y avait des fibules, des bracelets et des pendentifs en ambre, également des peignes de style très caractéristique.  Les tombes des hommes que l’on a découvert, contenaient surout les armes.
    Pythéas, nous raconte que les Goths fondèrent en Pologne, une ville du nom de Gothiscandza - actuellement Danzig.  La légende veut que leur roi, Berig, est arrivé en Pologne à travers la mer Baltique, avec seulement trois bateaux.  Le dernier bateau, appelé Gepanta, était resté en arrière.  Son equipage forma une nation séparée du nom de Gepidae, qui signifie flâneurs ou traîneurs.   
    Ambre a jouié son rôle du mythologie des Dieux Nordique.  La Déesse de la beauté Freya, belle avec les tresses d’or, se marié avec Odur avec qui elle avait deux enfants, mais son mari n’était pas fidèle.  Elle était angoissée, ses larmes sont tombés dans l’océan, où ses larmes sont transformés au ambre.
    Pour d’être scientifique, l’ambre est la résin fossilisée des pins. Un varieté du pin s’enlevait sur les terrains qui actuellement sont au-dessous les eaux de la mer Baltique. Pendant les orages, l’ambre s’emportait sur la terre et c’était possible le trouver sur la plage; et encore aujourd’hui, mais la majorité sont exploité en Russe et en Pologne.
    C’est facile couper ou modeler l’ambre.  Il était utilisé pour les amulettes protectives et les charmes pour bonne chance longtemps avant qu’il était porté comme bijouterie, comme aujourd’hui en Asie.  L’ambre antique est “naturelle” comme il est trouvé, une pièce irregulaire mais unique, comme trouvé, avec sa propre couleur, de citron pale au pourpre intense.
      Ambre  était connu par les Myceniens en 2000 av. J.C. et il était appelé “electron” par les Grecs, parce que il devien éléctrique si frotté avec un tissue ou chiffon. Les Grecs et Romains anciens ont pensé l’ambre d’être trés valuable; ils ont pensés qu’ambre a les pouvoirs mysterieux et qu’il était bon pour la santé.  C’est un désinfactant naturel - les Turques l’ont utlisé pour les pipes, ça comprends les pipes d’opium, utlisee par une personne aprés une autre, sans risques d’infection.
    L’amber reste utiliser aujourd’hui par les guerissers; c’est bon pour la memoire, pour faire les décisions, et il resiste dépression.  Egalement, il calme le stress.  On dit qu’il réducir le douleur; les gens Languedociens, quand les enfants font ses dents, les donnent les colliers de l’ambre sombre, que les enfants portent jusqu’a les donts sont bien arrivés.  J’ai vue ça beaucoup des fois. 



16/04/2011
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser